Chroniques

Contrastive Focus Reduplication : Point Point sur les i.

Derrière Point Point se cachent quatre producteurs français tournés vers l’Amérique. Aazar, Devoted to God, L’Homme aux 4 Lettres et Nömak ont fait parler d’eux il y a un an avec Life in Grey, petit tube trap bien efficace et 5e et dernière piste de l’EP. Quelques Filets Mignons plus tard, Point Point nous a sélectionné le meilleur de la future beats française et américaine dans ses mixtapes, et le groupe ne s’est pas contenté de faire les courses. Non il a fait mariner le tout aux petits oignons dans ses sets bouillants.

[youtube www.youtube.com/watch?v=L3r9o-9fYmQ]

Voilà donc l’heure de la première galette avec Contrastive Focus Reduplication, sorti le 22 juin sur leur propre label Record Record et sur OWSLA (label de Skrillex) pour le territoire US. Contrastive Focus Reduplication propose donc un menu en cinq plats entre future beats et jersey/trap. On y entend parfois des notes de piano résolument mélancoliques perdues entre les beats. Si on pouvait espérer mieux de ce premier opus qui s’est fait attendre, Contrastive Focus Reduplication ne révolutionne rien. Ça se grignote mais ça ne rassasie pas. On se surprend même à s’ennuyer un peu à la dégustation de ces cinq morceaux. Seul Smile On Your Fac en featuring avec San Holo – vient épicer la galette en y apportant une couleur plus téméraire. Le morceau frétille comme des bulles de champagne qui viendraient décrocher un Smile On Your Face. Life in Grey laisse un goût de superflus, un peu comme ce second dessert qu’on a pris par gourmandise. Une friandise qui n’apporte rien à l’homogénéité downtempo et mélodico-mélancolique générale de l’EP, portée par le combo Nexterday et I Woke Up Sad, et arrive un peu comme un cheveu sur la soupe.

[youtube www.youtube.com/watch?v=Bg2jRYDwqSw]

Finalement, Contrastive Focus Reduplication se consomme comme un Fast Food. Preuve que les français semblent préférer les recettes efficaces de l’EDM américaine à la gastronomie hexagonale – mais restent attachés à la « mélodie », poncif générationnel de nos producteurs français

Noémie

Publicités

Catégories :Chroniques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s