Interviews

Dans les valises de We Are Enfant Terrible

we are 3

          Le trio lillois a la bougeotte. Tandis que la France s’embourbe dans sa grisaille, We Are Enfant Terrible fait son petit tour du monde et ne se refuse aucun détour. Pas le temps de poser ses valises pour le groupe qui vit comme dans l’urgence : à peine rentrés d’une tournée au Mexique ils repartent aussitôt sous le soleil de Mykonos. Faut-il préciser qu’entre temps, ils sont passés nous dire bonjour le mois dernier au Zénith de Lille, en première partie de Skip the Use ?

On a discuté avec eux par pigeon voyageur. Ça parle de toupets, de Polnareff et de Mexique, entre autres…

 we are1

Est-ce qu’il fait beau à Mykonos ? Auriez-vous le toupet de nous dire qu’en plein mois de novembre vous vous baladez en short ?
La météo annonçait des orages et de la pluie pour notre court séjour mais le dieu du Fun en a décidé autrement. Une belle vingtaine de dégrès pour un mois de novembre, c’était chouette. On avait pas de toupet mais nous avions des shorts.


Qu’est ce que vous traficotez là-bas ?
Nous sommes partis tourner le clip de notre prochain single : La Femme aux faux cils, une chanson écrite par Polnareff (tirée du film Erotissimo avec Annie Girardot et Jean Yann) que nous avons reprise version « We Are Enfant Terrible ».


Sans spoiler, est-ce qu’il y aura encore des déguisements abracadabrants dans votre prochain clip ?
Et bien oui, il y en aura. On a eu la chance d’avoir l’incroyable trio « Styliste Inspirée / Maquilleur ultra doué / Coiffeur de Génie ». Du coup, j’ai l’impression qu’on a poussé le bouchon encore un peu plus loin dans le look foufou.


Vous travaillez toujours avec les mêmes réalisateurs ?
Et bien non, chaque clip a son histoire et la rencontre avec son réalisateur aussi. Pour ce dernier clip, c’est notre bien aimée  Die Frau qui s’en occupe. En 2009, elle signait l’Artwork de notre premier EP. Nous avions une grosse envie de réaliser un clip ensemble mais il a fallu attendre cinq années pour que nos agendas nous permettent de retravailler ensemble.
Pour l’histoire, Die Frau devait réaliser un shooting photo pour le catalogue Spring/summer 15 de la marque de chaussures What For. Elle a proposé à la marque de faire aussi un clip pour accompagner cette nouvelle campagne. Les patrons ont aimé le titre et l’univers du groupe. Et hoplé, on s’est retrouvé dans un avion pour Mykonos. C’est vraiment cool de trouver des partenaires qui partagent le délire du groupe et qui comprennent l’idée du Mécénat.


Le Mexique, premier grand voyage pour vous ?
Non. Tu peux nous ranger dans la catégorie « Musiciens Globetrotters ». On a eu la chance de voyager en Chine, aux USA, au Canada et partout en Europe. On tente de rapporter quelques vidéos souvenirs de ces moments. Il y en a quelques unes sur Youtube.

[youtube www.youtube.com/embed/UOES-LTXVqA]


Comment y avez vous été accueillis ?
Pour le Mexique, c’était plutôt dingue. On ne s’y attendait absolument pas. En huit jours, on a réalisé quatre lives, deux DJ sets, une dizaine d’interviews. J’ai l’impression que tout le monde était excité par notre venue. Du coup, on a trouvé une superbe équipe là bas : label, promoteur et booker. Y’a d’énormes chances qu’on y retourne fin 2015 pour faire la promo des albums à venir.

Et le prochain voyage ce sera où ?
Ça sera le Brésil. On a pris les tickets la semaine dernière, on y sera du 9 au 19 décembre 2014.


 Vous avez de vraies aspirations à vous faire connaître à l’international ?
Oui, en tout cas on secoue un maximum de cocotiers pour voyager loin. On a la chance de décider de nos plannings et nos projets. Du coup, on saisit/provoque les opportunités pour proposer notre musique à l’étranger.

C’est peut-être parce qu’au final, des enfants terribles, y’en a aux quatre coins de la planète ? Le sale gosse qui sommeille en chacun de nous est universel !
Il doit y avoir de ça. Notre énergie sur scène excite le public (c’est ce qu’on voit de la scène en tout cas). J’imagine que c’est ça aussi qui nous permet d’avancer.


Quand est-ce qu’on vous revoit sur scène en France ?
On a une belle date à domicile. On sera à Lille à l’Aéronef le 24 janvier 2015. Après faudra attendre un peu. Y’a des nouveaux trucs qui arrivent pour mars/avril, la tournée suivra.


C’était cool de jouer dans un zénith ? C’était un but à atteindre pour vous ?
Oui c’était top. Et j’avoue que le défi de partager ta musique avec des gens qui ne l’attendent pas me fait bien plaisir. Y’a un vrai défi dans ces scènes là. Le vrai but c’est de remplir un zénith rien qu’avec le nom We Are Enfant Terrible. Et pour ça, on a encore un peu de chemin.


Vous pourrez nous ramener un peu de soleil de Mykonos ?
Désolé, on a déjà tout mis dans nos bronzages.


Un album bientôt ?
Oui, même deux en fait. Un album en français avec des reprises, des adaptations et des compositions. Ça sortira au printemps 2015.
Après on bosse aussi sur un troisième album en anglais (comme d’hab en fait). Et là c’est un peu plus flou niveau planning. Je ne vais rien dire de plus pour le moment


Un petit mot pour dire au-revoir ?
Bleu

we are2

Tu ne connais pas encore We Are Enfant Terrible ? Va te confesser, tourne trois fois sur toi même et insère ça délicatement dans tes oreilles, sale gosse :
[youtube https://www.youtube.com/watch?v=nwOkdAHBGGU]

 Anna
Crédits photos : Die Frau, Sess Boudebess

Publicités

Catégories :Interviews

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s