Focus on

Les autopsies pop de Chilly Gonzales

          « Hello. I’m Chilly Gonzales, the musical Genius and I’ve been asked (…) to explain some of today’s pop music ». Le pianiste virtuose et irrévérencieux Gonzales pose le ton d’entrée sur ces trois vidéos disponibles sur youtube. Il est un génie de la musique, et il va nous faire l’immense faveur de nous expliquer enfin de manière rationnelle pourquoi, oh oui pourquoi certaines chansons pop deviennent des tubes. Pour quelle raison une chanson destinée au grand public va rester dans les mémoires, faire l’objet de mille reprises et détournements, et sera toujours autant aimée.

        Pour Chilly Gonzales, la réponse se trouve dans la chanson elle même. Loin de tout plan de communication, de tout matraquage commercial, pour lui la pérennité de Get Lucky, ou bien Hold On We’re Going Home est à chercher dans le talent de composition des artistes. Il fait appel à des codes de la musique qui remontent à la musique classique, et monopolise tous les grands artistes de la musique de toutes les époques pour nous révéler les mécanismes qui différencient un « tube de l’été » d’un chef d’œuvre de la pop.

              Outre la qualité pédagogique de ces masterclass, et le plaisir à voir Chilly Gonzales cabotiner sur son immense piano à queue devant une salle vide, on peut voir dans ces dissections de chanson quelque chose de plus profond. Il y a là une vraie volonté de réhabiliter la pop, de la sortir des schémas commerciaux qui la transforment en objet « indigne » aux yeux des puristes de la musique.  Le génie de la musique, plutôt que de prendre pour objet d’étude des chansons pop vues comme issues d’un âge d’or de la musique populaire (mais si, vous savez, « quand-la-pop-était-encore-faite-par-des-artistes-et-pas-des-starlettes-et-des-minets-jetables »), se penche sur des chansons extrêmement récentes, et forcément proches de nous (on a TOUS dansé sur get Lucky l’été dernier, même contre notre gré).

          De cette démarche, et malgré l’aspect donneur de leçons de Chilly Gonzales (qui est bien sûr travaillé et voulu), on peut tirer deux enseignements essentiels : OUI il y a un espoir pour la pop, et NON nous ne devons pas avoir honte d’écouter des chansons mainstream. Parce qu’il y en a qui sont vachement bien. Mais je vous laisse regarder les vidéos de Chilly Gonzales, il vous l’expliquera quand même bien mieux que moi.

Marie-C

Publicités

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s